Monthly Archives: octobre 2013

Duplicité de la surface – Georg Simmel et Michel Maffesoli à Venise

Dans Du nomadisme, vagabondages initiatiques, le sociologue Michel Maffesoli développe, à partir de Georg Simmel, cette très belle analyse d’une « surface se suffisant à elle-même », comme métaphore d’une « vie sans attaches , c’est-à-dire plus libre – à moins qu’il ne s’agisse de l’image même de toute existence humaine, fatalement transitoire… Une autre manière d’explorer – à même le chatoiement aqueux de la lagune vénitienne – le sens du superficiel, sa « duplicité » fondamentale comme la nomme Maffesoli.

venise

Continue reading

Commentaires fermés

Filed under Non classé

Virvoucher – superficialité effrénée

 » Virvoucher exprime l’action d’aller et de venir, de tourner autour de quelqu’un, de toucher à tout, de se lever, de se rassoir, de bourdonner, de tatillonner ; virvoucher, c’est faire une certaine quantité de mouvement qui n’ont pas de but ; c’est imiter les mouches. Il faut toujours donner la clef des champs aux virvoucheurs ; ils vous cassent la tête ou quelque meuble précieux « , écrit Balzac dans sa Théorie de la démarche. 

mouche

Continue reading

Commentaires fermés

Filed under Non classé

De quoi est susceptible la susceptibilité?

Susceptibilité : réaction superficielle s’il en est… Et pourtant la susceptibilité est elle-même… susceptible de bien d’autres interprétations…

susceptible

 

Continue reading

1 Comment

Filed under Non classé

Le surf ou : les coulisses de la surface

Que fait le surfeur quand il prend la vague ? Il épouse une surface – mais pas n’importe laquelle et pas n’importe comment…

surf-kassia-meador

Kassia Meador, surfeuse-danseuse

Continue reading

Commentaires fermés

Filed under Non classé

Comme un léger flottement…

Flottement : voici un terme qui pourrait bien, lui aussi, révéler la « profondeur du superficiel »… Car que nous enseigne, par exemple, la flottaison d’un objet à la surface de l’eau ? Qu’une force s’exerce sur lui qui le pousse vers le haut – c’est la fameuse poussée d’Archimède. Le calme du dessus signale ainsi la puissance du dessous. Et il se pourrait bien qu’il en aille de même avec le flottement comme attitude…

flotter

Continue reading

Commentaires fermés

Filed under Non classé