Tag Archives: beauté

La beauté ravagée de Marguerite Duras : la « plasticité destructrice » à l’œuvre

« Qui ne s’est jamais demandé comment une aussi jolie fille avait pu se transformer en cette femme tassée, crapaude, lippue, avec ses grosses lunettes, sa voix éraillée et sa cigarette pendante ? », interroge, dans son ouvrage Ontologie de l’accident, la philosophe Catherine Malabou à propos de Marguerite Duras. A 19 ans, celle qui était deux ans plus tôt une ravissante demoiselle est devenue – selon ses propres termes – une « jeune vieille ». Son coup de vieux, radical et définitif autant qu’imprévu, Marguerite Duras l’a pris à la sortie de l’adolescence. Passée la stupéfaction qui nous saisit tous quand on juxtapose les clichés de l’avant et de l’après, quelle leçon philosophique tirer de ce renversement outrancier des apparences ?   Continue reading

5 Comments

Filed under Non classé

« Ce rouge à lèvre a commencé à leur rendre leur humanité » – extrait du journal du Lieutenant colonel Mervin Willett Gonin

En 1945, le Lieutenant colonel Mervin Willett Gonin participe à la libération du camp de concentration nazi de Bergen-Belsen. Il y découvre l’horreur absolue, indicible, les cadavres par milliers, les enfants qui meurent de la dysenterie et du typhus, tous ces êtres qu’on a traités en « sous-hommes » et qui n’ont pas encore recouvré le sentiment de leur propre dignité. Au cœur de cette apocalypse, une cargaison de rouge à lèvres arrive. Continue reading

9 Comments

Filed under Non classé

Baudelaire et les « paradis artificiels » du maquillage

Certes, au premier abord, une séance de maquillage entre copines, ça fait nettement moins sérieux qu’une réunion d’intellos qui se prennent la tête sur des problèmes métaphysiques. Quant à une fille qui se maquille dans le métro ou au volant de sa voiture – a fortiori quand le feu vient de passer au vert ! -, on lui attribue rarement d’emblée un Q.I. de 160 ou un Prix Nobel… Eh bien, figurez-vous qu’on a tort, parce que se maquiller, c’est faire preuve de spiritualité ! Et ce n’est pas moi qui l’affirme, c’est Baudelaire qui l’écrit dans un texte intitulé Eloge du maquillage. Continue reading

16 Comments

Filed under Non classé