J’ai trop attendu… je perds foi en l’amour !

Tic_Tac_3___TGP_by_Guidalicious« Bonjour, je vous écris afin de vous parler de quelque chose qui m’affecte depuis quelque temps.

J’ai 24 ans, et pendant un certain temps, j’ai été un peu comme tout le monde : attiré et amoureux de femmes. Mais, comme j’étais timide et pas vraiment beau, je n’en ai jamais abordé une seule; j’ai bien eu des amies, mais seulement des amies et aucune n’était attirée par moi, pas plus que je n’étais attiré par elles. Avec le temps, les études puis le chômage et une situation excentrée (j’habite à la campagne), je n’ai plus autant d’occasions qu’avant de rencontrer quelqu’un. Je commence à me dire qu’il n’y a plus de chances que je trouve, ni d’intérêt à chercher. Apparemment ça n’est pas quelque chose qui m’est accessible. De plus je vois souvent des gens en couple dans la rue et franchement ça ne m’impressionne pas plus que ça, au contraire, je n’ai pas l’impression que ça les rend plus intelligents ou plus heureux. Je suis amené à me demander ce que ça pourrait m’apporter de plus. Cet état d’esprit s’impose peu à peu malgré moi, et je ne sais pas vraiment quoi faire, quelle attitude adopter…

Je suis conscient que cela ne concerne pas totalement le sujet que vous abordez sur votre site, mais c’est lisant certaines anecdotes que j’ai peu à peu vraiment pris conscience de la situation, ne répondez pas si vous estimez que ce n’est pas de votre ressort mais je tenais à vous le dire.

Cordialement. »


 L’AVIS DE NOTRE SEXPERT : Jean-Luc Letellier, président fondateur du CRéDAVIS, Centre de recherche et d’études pour le droit et l’accès à la vie sexuelle.

Bonjour,

Pourquoi cela ne serait-il pas de notre ressort ? Aucune question n’est déplacée, ridicule ou hors de propos en ce qui concerne la sexualité et l’amour.

Commençons par le commencement : penser à 24 ans, que tu as trop attendu et que c’est fini, que tu ne « crois plus en l’amour » me laisse, je te l’avoue, assez perplexe. L’amour n’est pas une religion à laquelle il faudrait croire ou ne pas croire, c’est un élément de la vie et toute ta vie, à 24 ans, est devant toi ! D’ailleurs même si tu en avais 40 ou 60, toute ta vie serait toujours devant toi ! Et puis, si tu nous écris, c’est que tu espères que quelque chose est encore possible sinon tu n’en parlerais pas.

On ne devient pas amoureux par décision et on ne sait jamais ce que la vie peut nous réserver comme surprises (les pires comme les meilleures) c’est l’essence même de la vie. Et penser que « c’est foutu ! » est une mauvaise façon de voir les choses et ce dans n’importe quel domaine. Ne jamais avoir eu de relations sexuelles ou/et amoureuses à 24 ans n’est pas une anormalité. Il n’y a pas de normalité en la question. Tu n’es pas le seul. Il y a aussi des personnes qui expriment le fait de ne pas avoir de désirs ni de besoins sexuels tout en se sentant très bien, ces personnes ne sont pas « anormales ».

Mais, ce que je crois comprendre dans ton message, c’est qu’en réalité tu souffres de cette situation. D’abord arrête de te faire des idées avec des jugements du style « je ne suis pas vraiment beau ». Si cela était une condition sine qua non de notre capacité à séduire, 80 % des humains seraient seuls. Il y a dans la capacité à séduire une multitude d’éléments différents et certains hommes que l’ont juge comme « laids » voir très « laids » ont des tas de conquêtes et souvent même avec de « très jolies filles ».

Tu dis être timide, ou l’avoir été tout du moins. Là encore, pas de règles. Certaines femmes sont séduites par l’assurance des garçons, d’autres au contraire aiment les hommes réservés.

Par contre, une chose est certaine, on n’attrape pas de poisson là où il n’y a pas d’eau, ou, autrement dit, on ne trouve pas l’amour si on ne rencontre personne. Si tu restes enfermé chez toi, si tu ne fréquentes que très peu de gens, si tu te replies sur toi-même, tu réduis énormément les chances de faire une rencontre. Et même si physiquement tu es un peu isolé, tu as à ta disposition tous les moyens de rencontre qu’offre maintenant internet. Même si tu répugnes un peu à utiliser ces moyens, sache que de plus de gens se rencontrent maintenant grâce aux réseaux sociaux avec ni plus ni moins de réussite que par tout autre moyen.

Quant à ta réflexion sur les couples qui « franchement ne t’impressionnent pas plus que ça », pourquoi voudrais-tu trouver chez les autres une « preuve » que l’amour vaut le coup d’être vécu ? D’abord tu ne sais strictement rien de ce qu’ils vivent où ont vécu. L’amour est à l’image de la vie, elle peut être extraordinaire par moment et nous donner des ailes, elle peut nous rendre très malheureux aussi ou triste. Mais, parce que c’est la vie, rien n’est jamais figé, rien n’est jamais certain, c’est un mouvement.

Et si la vraie question était : et toi, est-ce que tu t’aimes suffisamment ? Parce que tous ceux qui attendent qu’un(e) autre vienne les rassurer sur leur propre valeur vont bien souvent au-devant de graves déconvenues.

En conclusion, ce que j’aurai envie de te dire c’est que tu devrais peut-être te mettre (avec bienveillance) un bon petit coup de pied au cul ! Bonne route, l’ami !

Jean-Luc

EN BREF : Command and Conquer :)

Marine

 

13 réflexions au sujet de « J’ai trop attendu… je perds foi en l’amour ! »

  1. Je suis exactement d’accord avec Jean-Luc, on arrive pas au bout de sa vie à 24 ans. Je l’ai compris à mes dépends, je ne suis pas une « belle fille », du moins j’ai pensé ne jamais pouvoir plaire. Mais aussi garçon manqué que j’ai pu être, ça n’a pas empêché des garçons de me dire qu’ils m’aimaient. En grandissant, j’ai commencé à prendre soin de moi et tout à coup, c’était le désert de Gobi alors que si on en suit ton questionnement, tu associes l’attirance aux qualités physiques alors qu’on peut très bien être séduit par une personne qui a du charisme sans pour autant être bien foutu. Entre nous, j’ai 20 ans, je ne sais pas encore ce que c’est d’avoir des rapports sexuelles, j’ai eu des copains mais ce n’est jamais allé aussi loin et je pensais avoir un problème parce que beaucoup de jeunes commencent leur vie sexuelle et sentimentale avant cet âge, va-t-on dire 15-17 ans. Pourtant, je me suis rendu compte que ça diffère juste selon les gens et aujourd’hui, je le vis bien. Je sors, je m’amuse sans pour autant avoir pour objectifs de me déflorer et de trouver l’amour. Ça viendra quand tu t’y attendras le moins, parce que si tu as décidé de parler c’est que tu espères toujours donc rien n’est perdu. Allez, courage ;-)

    • Bonjour et merci d’avoir finalement écrit cet article car la réponse me rassure également, ainsi que celle de Lili.
      Je suis confrontée au problème d’être seule depuis longtemps et cela me pèse un peu. Pourtant je fais beaucoup d’efforts pour rencontrer des gens malgré ma timidité, mais j’ai peur que ce qui penche en ma défaveur soit mon côté garçon manqué qui n’attire pas du tout les mecs et qui nous voient seulement comme des potes. J’ai essayé de m’habiller de manière un peu plus féminine mais je ne me sens pas moi…
      Help ?

      • Salut Elodie !
        Je ne veux pas verser dans la facilité d’un « tout vient à point à qui sait attendre », mais sache que rien ne devrait te faire sentir en dehors de ta propre personnalité, et encore moins l’amour d’un homme ! Même si ça marchait, ladite personne serait tombée amoureuse d’une image fausse et ta sensation de mal-être interne ne ferait que s’agrandir…
        Au lieu de ça, attends plutôt la personne qui t’aimera pour qui tu es vraiment, sans masques ni artifices.

        Mieux vaut être seul que mal accompagné et, si ma maigre expérience peut te rassurer, il m’a fallu 21 ans pour rencontrer une fille fantastique qui m’a fait comprendre que je n’avais pas attendu en vain ! Et dieu sait que je m’étais presque convaincu que ce genre de rencontres n’arrive qu’aux autres, ou dans les films !

        Alors message à toutes les personnes avec peu ou pas d’expériences passé 20 ans, voire plus : ne baissez pas les bras, restez vous-mêmes et soyez certains qu’un jour ou l’autre, l’amour vous tombera dessus ! N’attendez pas le prince charmant, qui n’arrivera surement jamais et ne nourrissez pas des attente irréalistes, mais saisissez les opportunités qui se présenteront inexorablement à vous un jour ou l’autre et laissez-vous porter par les rencontres !

  2. Personnellement j’ai rencontré mon copain sur un célèbre site de rencontre français il y a 5 mois; il a 25ans, je suis sa première copine et sa première fois… Nous sommes très heureux ensemble, et très amoureux. Alors il ne faut pas désespérer –d’autant plus qu’il est tout de même resté sur le site presque un an avant de me rencontrer.
    Courage :)

  3. J aurais pu ecrire le même message que l auteur tellement sa situation ressemble a la mienne.
    J ai 25 ans, quasiment pas de vie amoureuse et un grand desespoir. A vrai dire, j ai aussi perdu la foi…
    Le pire est peut etre qu’on a l impression d etre seul a vivre cette situation. A cause de la pression sociale, des medias, des copains qui te racontent toutes leurs experiences etc.
    Mais je me rend compte que ce n est pas si rare que ça…

    Courage a l auteur, ca viendra…même s il ne faut pas nier que l’absence de vie sentimentale peut etre aussi douloureuse qu une maladie physique…

  4. Bonjour à tous, je suis dans le même cas, même si je suis plus jeune (18 ans). Il n’empêche qu’il est très difficile d’être entouré de personnes qui ont toutes eu des expériences et d’être la seule (ou presque) à attendre de connaître cela un jour…

  5. Bonjour,je suis l’auteur du message auquel répond monsieur Letellier. Tout d’abord,je vous remercie d’y avoir répondu et je remercie toutes les personnes l’ayant commenté.

    Je l’ai lu dès qu’il fut publié,mais il s’est passé à la fois beaucoup et peu de chose. J’ai eût 25 ans la semaine d’après,rien n’avait changé,je n’ai rencontré personne,j’ai conscience que d’autres dans mon cas peuvent voir leur situation s’arranger,mais je crois que ça sera plus compliqué pour moi,je pense avoir un problème interne.

    Vous avez mis le doigt sur quelque chose qui me ronge depuis des années,je ne m’aime pas,je n’ai jamais vraiment aimé ce que je suis et ça n’a pas changé avec les années…J’ai peur des fois que les gens qui m’approchent ne voient que ça et rien d’autre.

    Ma situation n’a pas changé non plus,je suis toujours aussi isolé des autres. Internet me renvoie une image étrange,les sites de séduction ont une sale mentalité et les sites de rencontre me font l’effet d’une jungle…J’hésite beaucoup à y faire un pas.

    Depuis quelques temps,j’ai également d’autres problèmes,je suis de moins en moins motivé à faire quelque chose,j’ai perdu l’envie de voir des gens,je m’ennuie dans tout ce que je fais,j’ai également l’impression que tout ce que je fais n’aura pas de résultat probant… Je suis à bout et j’ai besoin de repos,je vais peut-être aller voir un psy un de ces jours…

    Merci encore pour votre attention.

    Cordialement.

  6. Bonjour à tous,

    Si vous saviez combien vos commentaires me redonne espoir ! J’ai 22 ans, et je ne suis jamais sortie avec un garçon, je ne suis jamais non plus tombée amoureuse. Depuis quelques temps je ressent le besoin d’avoir quelqu’un à mes côté, voir mon entourages en couple et heureux me fait un peu mal.
    Mais, j’ai un peu peur, je ne me trouve pas assez jolie pour plaire, trop timide, et j’ai peur, j’ai été trahi par des personnes que je croyais mes amis, et j’ai peur de tomber amoureuse, et d’être une fois de plus trahi.

    En tout cas, merci pour vos commentaires !

  7. Bonjour à tous,

    Déjà je me sens aussi moins seule, ayant 22 ans (presque 23), et n’ayant jamais vraiment vécu l’amour (plutôt des déceptions et des débuts de relations qui n’ont jamais continué,…).

    Bref une seule chose à dire : chacun son rythme ! Je préfère personnellement ne pas me précipiter, plutôt que de vivre des expériences traumatisantes et contre ma volonté, tout cela à cause des médias et d’une certaine « catégorisation sociale ».

    J’ai testé les sites de rencontres et perso ça n’a pas marché pour moi. Je pense qu’il y a quand même une grande part de chance dans ce genre de procédé mais j’y remettrai peut-être les pieds un jour…

    Et puis, être célibataire ne veut pas dire être malheureux, il faut se trouver des activités (travail, voir sa famille, se trouver des loisirs, des passions, voir ses amis, s’inscrire à un club, faire du sport…) bref se changer les idées ! Et une fois que le moral sera là, que l’on donnera un sens à sa vie sans « attendre » l’amour, il viendra de lui-même !

    Enfin, c’est difficile d’être seul(e), surtout en période de fêtes, mais ne perdons pas espoir, et le bonheur arrivera de lui-même, il viendra quand ce sera le bon moment !

    Bon courage à tous ;)

  8. Bonsoir,je suis l’auteur du message auquel répond monsieur Letellier,je reviens vous donner des nouvelles,du moins,pour ce qui a avancé.

    Je n’ai rencontré personne(ou presque)depuis le temps,à la fois sur le plan sentimental comme sur le plan amical,et ça m’use de plus en plus,je perds l’envie de faire quelque chose,j’ai l’impression de voguer dans le vide,que tout le monde me tourne le dos,que personne ne veux me connaître…

    Je rencontre des personnes spécialisées,un psychiatre et des psychologues,les seules personnes IRL avec qui j’arrive à parler,à me livrer,et ça me fait peur autant que ça me soulage,car je me demande si je pourrais nouer des liens avec d’autres personnes sans que ce soit leur métier où qu’il faille les payer(une prostituée serait le fond de l’abîme,même si au moins ça serait clair).Il y a toujours une impression de décalage…

    Avec le temps j’ai découvert que je pourrais avoir des traits autistiques plus ou moins prononcés,proches du syndrome d’Asperger,je vais enclencher une démarche de diagnostic,les délais peuvent être assez longs,mais au moins ça éclaireras les choses. J’ai profité de la tenue d’une convention sur l’autisme près de chez moi pour tenter de rencontrer des gens que j’avais connu sur un forum spécialisés,des autistes ou des proches;ça n’a rien donné…

    Au-delà de tout ça,j’ai vraiment peur d’une chose,perdre l’envie d’aller vers les autres…

    Merci pour votre attention.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>