SAINT PADDY’S DAY, du Trèfle au Pays des Caribous ?

Dimanche 17 mars 2013, le vert était partout : campus, résidence, townhouses, dining hall, bureaux, salle de sport, studio de danse, skytrain, bus, pub, clubs, cupcakes, friandises, gâteaux, chapeaux, colliers, vêtements, sous-vêtements : le trèfle irlandais a inondé les rues animées de Vancouver… et au-delà. Impossible de la manquer, la couleur verte en l’honneur du Saint Patron d’Irlande, St Patrick, a eu un succès fou jusque dans les moindres recoins de la ville.

Au Canada, pays ouvert à toutes les cultures soucieux de respecter les us et coutumes de chacun, St Patrick’s Day est un jour de fête qui commémore la vie de St Patrick, un missionnaire chrétien envoyé en Irlande et mort supposément un 17 mars du 5e siècle. Ce jour de fête est aujourd’hui une occasion de célébrer la culture irlandaise.

Ça, c’est ce que tout le monde sait. Et à partir de là, la fête bat son plein. Les soirées à thème dans les pubs et clubs ne se comptent même plus, chacun se transforme gentiment en un petit homme tout vert. Vêtements, tatouages – la plupart du temps au marqueur vert, chapeaux haut-de-forme, barbe rousse, colliers de perles vertes, lunettes en forme de trèfle, accessoires…

J’ai assisté à ce défilé des couleurs irlandaises dans le bus et le skytrain, n’allant pas moi-même en ville, mais très heureuse de baigner dans cette ambiance festive d’un dimanche soir plutôt agité ! S’asseoir innocemment dans le wagon et jeter des petits coups d’œil aux gens autour de soi pour deviner les plans de leurs soirées… Avouez que je ne suis pas la seule à jouer aux Sims dans le métro ! En l’occurrence, ce n’était pas bien difficile, chacun étant tout pimpant dans ses jolies couleurs vertes…

Mais par dessus tout, l’Irlande est largement connue pour ses boissons traditionnelles… centrées autour de la bière brune – la renommée Guinness, et du whiskey, qui ont donc coulé à flot ce weekend.L’objet de la journée étant mettre à la fête la culture irlandaise, les chopes de bières ont eu la cote ! Le spectacle dans le skytrain avait bien changé de décor sur mon chemin du retour !

Côté histoire, St Patrick’s Day a aussi ses surprises, et j’ai appris quelques anecdotes intéressantes… La plus étonnante : St Patrick n’était pas irlandais. Il est né au 4e siècle autour de la frontière entre l’Ecosse et l’Angleterre, et a été capturé et emmené en Irlande comme esclave. Selon ses dires, sa foi en Dieu et sa persévérance lui auraient permis de s’échapper et de rentrer chez lui. Ce n’est que plus tard qu’il est retourné en Irlande en tant que missionnaire et y est connu pour avoir joué un grand rôle dans la conversion des irlandais au christianisme… et pour avoir chassé les serpents du pays. En réalité, malgré la croyance populaire, l’Irlande et ses eaux glacées n’avaient pas de serpents à proprement parler ! Les « serpents » seraient plus plausiblement des groupes païens ou des druides rebelles.

A propos de la couleur verte, si le vert est la couleur officielle de l’Irlande, la couleur associée à St Patrick lui-même est le bleu. L’Ordre de St Patrick établi à la fin du 18e siècle, plus important ordre de chevalerie du Royaume d’Irlande de l’époque, avait besoin d’une couleur qui le différentie du bleu marine et vert et des autres ordres. Les chevaliers optèrent donc pour le bleu ! Et enfin le trèfle, que tout le monde arbore, a une signification particulière en Irlande. St Patrick lui-même, dans sa mission d’évangélisation, aurait utilisé un trèfle à trois feuilles pour expliquer la Sainte Trinité aux irlandais païens, ce qui lui a valu d’être associé pour toujours avec le peuple d’Irlande par ce trèfle. Il l’accrochait ainsi à sa toge, ce qui explique pourquoi on porte finalement la couleur verte en l’honneur de St Patrick.

Personnellement, je ne porte pas de vert. Mais ce ne fut pas un problème… n’étant pas spécialement irlandaises dans l’âme, nous avons tout de même fêté l’événement en craquant pour des mini cupcakes tout verts…