Vancouver la Rebelle ou les CÔTÉS HIPPIES des vancouvérois

La semaine pivot de mon expérience à Vancouver vient de se terminer et une toute nouvelle expérience est sur le point de commencer en ce joli printemps fleuri : j’ai officiellement terminé mes deux semestres d’échange à Simon Fraser University et l’été qui sera pour moi vancouvérois se dessine libre et clair à l’horizon.

Après avoir expédié les exams et les derniers papers, les choses se sont enchaînées très vite, et me voilà dans le jardin de ma nouvelle maison, écrivant ces lignes sous un soleil superbe. Le déménagement a été fait à la vitesse de l’éclair : une matinée et quelques coups de balai plus tard, notre townhouse fétiche était désertée par ses quatre roommates inséparables… Enlever des murs photos, décos, cartes postales, phrases cultes et trophées de nos meilleurs moments a été assez difficile, et après un dernier hug de groupe, chacun a pris la direction de sa ville, Delta, Calgary, La Paz et Paris. Durs moments mais tendres souvenirs…

Cependant, Paris va devoir attendre un peu pour me revoir. Faire mes valises n’a consisté qu’à y entasser mes affaires pour les défaire le lendemain même dans ma nouvelle chambre. Un merveilleux petit endroit très typique de Vancouver… bien tranquille et pourtant plein de surprises. Sur le trajet de ma nouvelle maison, lotie au sein d’un quartier résidentiel chic et entretenu, plein de fleurs et de cris d’enfants, jamais je n’aurais cru faire ma première rencontre avec des hippies tout droit sortis des années 60 – même si mon quartier n’a rien de hippie du tout (!). Cheveux longs, bandeaux, lunettes aux verres colorés, larges vestes et motifs orientaux et amérindiens… skateboard et guitare sous le bras. Bienvenue dans l’atmosphère hippie, hispter et high-end de Vancouver.

Eh oui, la culture hippie est née à New York et San Francisco dans les années 60 puis s’est largement diffusée en Amérique du Nord… et au Canada, la capitale hippie est bel et bien Vancouver. Pacifisme, retour à la nature, mœurs libres, rejet de l’autorité, du mode de vie matérialiste et consumériste des sociétés industrielles, tels étaient les idéaux de ces jeunes en quête d’un mode de vie alternatif croyant en une fraternité universelle entre les hommes. C’est Kitsilano, à l’époque un quartier au logement bon marché, et également la célèbre Main Street, qui sont alors devenus les foyers de la jeunesse radicale de Vancouver.

Aujourd’hui, cette atmosphère un peu décalée, désinvolte, un tantinet bizarre ou très ‘hype’ imprègne toujours ces rues hyper populaires et chic à la fois. A Kits, les gens portent les fameux et très chers pantalons de yoga Lululemon de jour comme en soirée, car le décontracté de luxe écarte de tout jugement. Sur Main Street, ce serait plutôt à qui portera le pull de grand-mère avec le plus de subtilité, au-dessus d’un skinny jean bien serré.

Niveau assiette, le restau végétarien ‘The Foundation’ sur Main Street est celui qui incarne le mieux l’éthique hipster du quartier : dans une atmosphère funky, rétro et décontractée, on mange dans la pénombre, à la lueur de quelques bougies et de vieilles lampes au plafond un peu faiblardes, sur des tables et chaises complètement dépareillées, entourés de murs couverts de citations bien ciblées. Le menu n’emprunterait pour rien au monde au vocabulaire mainstream, mais utilise des reformulations hippies de tous les ingrédients. Un restau où rien ne rentre dans les normes, indifférent et nonchalant, à l’image des critiques un peu partagées. On aime ou on n’aime pas !

Ces deux quartiers aux tendances franchement rebelles et hippies plaident coupables : fiers, prospères et prétentieux mais toujours ‘in’ – Kits par ses cours sains de yoga et ses boutiques de sports à tous les coins de rue ; et Main Street par ses magasins vintage hors de prix et ses cafés design très fashion.

Le parfum ouvertement hippie des quartiers les plus ‘in’ de Vancouver est aujourd’hui très tendance. Entre nonchalance et arrogance, décontraction et grand style, la frontière est parfois mince et c’est toujours assez plaisant de se laisser bercer par cette atmosphère déroutante au milieu de ce florilège de cultures et d’influences ethniques en tout genre. L’histoire des hippies de Vancouver perdure aujourd’hui dans ces rues aux tendances des années 60-70 qui ne les ont jamais quittées et pourtant remises au goût du jour. L’environnement de ma nouvelle maison subit directement les influences de ces quartiers au sud du Downtown, influences plus proches du cœur authentique de Vancouver et de ses locaux. C’est une toute nouvelle expérience, encore plus au près de la sensibilité de cette ville formidable, plus intime, plus familière et plus rebelle.

Et pour conclure en beauté, quelques mots sur le fameux ‘420’ ou ‘four-twenty’ ? C’est une expression faisant discrètement référence à la consommation de cannabis et à la contreculture qui l’accompagne. 4:20 désigne aussi l’heure de l’après-midi où il serait plus propice de fumer un joint, mais il est surtout l’appellation des rassemblements spontanés qui ont lieu un peu partout dans le monde le 20 du 4e mois (Avril) pour la révision de la législation sur le cannabis et la promotion de la recherche et du développement dans ce domaine. Le 20 avril dernier, c’était donc le ‘Weed Day’ à Vancouver, et pour ne pas y être allée, j’en ai eu des retours assez croustillants… La notion de fumeur passif prenait là tout son sens ! Cette manifestation a eu un succès tout particulier à Vancouver !

En somme, hippie ou pas hippie, Kits et Main Street valent vraiment le détour, les plages sont magnifiques et la vue sur l’océan et les montagnes au soleil couchant à couper le souffle… et le quartier très animé ne demande pas d’être un hipster pour l’apprécier !

7 thoughts on “Vancouver la Rebelle ou les CÔTÉS HIPPIES des vancouvérois

  1. Excellente chronique! je crois que vous avez attrapé le virus B.C, le seul remède: rester.
    Vous devriez passer une fin de semaine sur Salt Spring Island cet été avec vos amis, les ferries ne sont pas trop mauvais. C’est 1970 pour toujours, ici; le marché du Samedi vaut à lui seul le déplacement… Mon épouse Brigitte y vend des pâtisseries françaises: macarons, cannelés de Bordeaux, etc.
    All the best,
    Bruno Gonzalez

    • Bonjour Bruno,
      Votre article m’a valu un sourire jusqu’aux oreilles, merci beaucoup ! Je ne suis en effet vraiment pas pressée de quitter la BC ; je prolonge mes deux semestres d’études par 3 mois de plus à Vancouver ! L’été s’annonce tellement prometteur… d’autant que maintenant Salt Spring Island m’attend ! ;) Merci du conseil, je suis vraiment curieuse de découvrir cette atmosphère des années 70 et ces douceurs culinaires alléchantes… Je ne vais pas pouvoir résister à prendre ce ferry !
      A très bientôt donc, et encore merci !
      Rebecca

      • Merci pour votre réponse,
        Venez au coeur de l’été, et regardez la météo avant, notre île est plus belle sous le soleil et lorsque tout le monde est là… Nous seron heureux de vous rencontrer, l’été est une période très active pour nous, spécialement pour Brigitte car nous avons une petite pâtisserie et nous sommes aussi assez populaires sur le marché du Samedi, mais nous prendrons avec grand plaisirle temps de bavarder un moment avec vous et de vous faire déguster quelques spécialités… Nous sommes arrivés il y a neuf ans directement à Salt Spring, venant de mon Arcachon natal, et notre seul regret est de ne pas avoir pris la décision plus tôt; la vie est vraiment plus cool ici.
        Quand vous aurez une minute, regardez mon site saltspringvirtualtours.com, je fais des panoramas sphériques qui vous donneront une idée des paysages de Salt Spring, et pour des images un peu plus vivantes, ma femme a des pages Facebook intéressante:
        Ci dessous la page Facebook de la pâtisserie
        https://www.facebook.com/pages/Rendezvous-at-Salt-Spring-Island/
        Ci dessous la page Facebook de Brigitte sur le marché du samedi
        https://www.facebook.com/pages/Salt-Spring-Islands-Markets/

        Salutations,
        Bruno

        • Bonjour Bruno,
          En effet, j’ai regardé quelques images, Salt Spring Island semble être un merveilleux endroit… et une belle destination estivale ! Les paysages sont superbes, vraiment très typiques du Canada et de la Colombie Britannique. J’irai certainement y faire un petit tour cet été, merci du conseil ! Les spécialités françaises seront bien-sûr acceptées avec joie :)
          A bientôt !
          Rébecca

  2. Bonjour,

    Me revoilà au bout de ton blog… C’est chouette que tu restes encore un peu, ça fera quelques articles supplémentaires !
    Et l’autre chose, c’est que j’ai l’impression que pour goûter à la réalité d’un pays, il n’y a rien de mieux que d’y travailler et de vivre avec des locaux. Les universités sont toujours pleines de gens des quatre coins du monde, c’est une autre expérience. Et tu auras fait les deux, l’aventure se complète !
    J’aurais aimé pouvoir faire les deux, moi aussi. Mais je vais attendre une prochaine vie, j’ai déjà trop de choses à faire dans celle-ci ! ^^

    • Bonjour Marion,
      D’abord, merci beaucoup de ton soutien et de ta lecture assidue, je suis vraiment très heureuse que mes articles puissent t’être utiles :) Merci !
      Oui, en effet, mon expérience à Vancouver a changé depuis que j’ai quitté le campus de l’université. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est absolument différent, mais c’est une expérience plus profonde et originale avec la ville de Vancouver et les locaux. Je goûte vraiment à la vie d’ici, presque en tant qu’habitante en définitive… et c’est très agréable. Mais comme tu dis, toutes ces choses à faire dans une vie arrivent sur notre chemin à un moment donné, quel que soit l’endroit ! Vancouver ou ailleurs !
      Bon courage pour la suite et à très bientôt !
      Rébecca

  3. Coucou a tous, et merci pour l initative de se post car ayant pas mal voyager dans ma vie je ne connais pas mieux que vancouver. Ma fille de 28 ans y vie depuis maintenant 4 ans salt spring island est en effet a ne pas rater !! et d autres iles aussi car la vie y est tres saine et sécuritaire ce qui est plus qu’appreciable. stanley park magnifique .. la bas j’y ai du velo hydravion moto. allez salt spring en ferry retours hydravion par pas trop cher en plus.
    l’iles des 3 soeurs ausi tout petit mais au paradis !!! ma fille dailleurs s’y est mariée dessus. que du monde sympathique et ceux qui ne connaissent pas allez y faire un tour … vous ne regrettez pas … longue vie a tous

Comments are closed.