Les FESTIVALS D’ÉTÉ à Vancouver… du côté des bénévoles ! Première partie : 24e Festival d’Été Francophone

http://www.dreamstime.com/-image5681856Avis aux motivés ! Vancouver est une ville extraordinaire pendant l’été et l’une de ses richesses est sans aucun doute le dynamisme de ses festivals. Artisanat, culture, marchés fermiers, gastronomie, musique, danse, sport et nature… toute une gamme d’événements sont organisés dans la ville tout au long de la saison estivale. Une possibilité est de profiter de ces festivités en tant qu’invité mais celle que j’ai choisie m’a fait passer de l’autre côté du comptoir. Puisque le monde du travail ne voulait décidément pas de moi cet été, j’ai changé mon fusil d’épaule et sauté dans le bain du bénévolat, où les compensations non pécuniaires sont bien aussi précieuses si ce n’est plus.

Racoon FestivalMon tout premier festival en tant que bénévole alliait français et anglais sur fond de musique aux accents francophones. Le 24e Festival d’Été était organisé par le Centre Francophone de Vancouver, au beau milieu du mois de Juin. Il s’agissait d’un des plus importants festivals culturels et musicaux francophones de la Côte Ouest du Canada et mettait en scène des artistes bien connus des canadiens parlant français. Pour moi, il s’agissait d’une belle découverte musicale assez inattendue.

Appel à BénévolesLe côté absolument génial du bénévolat, c’est bien la possibilité de faire partie à 100% de l’événement et de passer du statut de ‘staff’ à celui de visiteur en un clin d’œil. J’ai passé la soirée à la billetterie, à remettre les tickets préventes aux visiteurs et à diriger les autres vers les bons stands. Tranquillement assise sous ma tente, mes billets en face de moi, me séparant d’une file de futurs spectateurs discutant gaiement, une once de stress face à l’affluence, et mes amies sous les tentes voisines, j’étais absolument ravie. Tout cela avec la musique (vraiment très bonne) en toile de fond, venant de la scène une centaine de mètres sur ma gauche… Sérieusement, je n’aurais cédé ma place à personne. Pouvoir se rendre utile et participer à l’organisation de l’événement tout en profitant à distance du spectacle : les joies du bénévolat – j’adore. D’autant que les artistes qui se sont déplacés se soir pour nous, Vancouvérois, valaient bien le détour.

Kevin ParentKevin Parent nous venait directement du Québec, muni de sa guitare et de ses partitions de musique country-folk et rock largement inspirée de sa Gaspésie natale, au nord de Montréal. Pour moi qui ne le connaissais pas, ce fut une jolie surprise de découvrir le charme de ses chansons aux accents québécois si particuliers. Son concert a carrément captivé la foule qui reprenait les passages les plus connus des ondes québécoises. Si vous avez le goût d’écouter quelques chansons de cet artiste de 31 ans originaire de l’arrière-pays québécois, voici un lien qui pourrait vous intéresser.

http://www.kevinparent.com/#/spectacles/

Zachary RichardZachary Richard, auteur-compositeur accordéoniste, guitariste et en réalité multi-instrumentiste,  originaire de Louisiane, est venu offrir au public vancouvérois sa musique cadienne et zarico. Ce poète américain, reconnu à juste titre aussi bien aux Etats-Unis qu’au Canada et en France, a su mêler les influences de la culture populaire américaine à la culture cadienne de sa famille. Pour info, la musique cadienne date du 19e siècle et mélange les influences culturelles et musicales de Louisiane avec pour instruments de prédilection le violon et l’accordéon, puis la guitare et l’harmonica. Le mot « cadien » est dérivé d’Acadien, nom de la population française installée dans les Provinces Maritimes du Canada puis déplacée en Louisiane au cours du 18e siècle. Zachary Richard2La musique cadienne proprement dite, aussi appelée « cajun », est proche de la country et est généralement jouée au violon par la population blanche de Louisiane, tandis que la tendance « zarico » qui se rapproche plus du Blues est plutôt jouée par la population noire à l’accordéon. Zachary Richard joue un peu sur toutes ces influences, avec pour fer de lance la défense de la langue française et de la culture cadienne. Son œuvre autant sociale que musicale a été largement récompensée dans le monde francophone et anglophone. Autant dire que le succès a été au rendez-vous pour cet artiste remarqué. De même, voici le lien pour quelques morceaux musicaux :

http://www.zacharyrichard.com/english/home.php

VolunteeringComme dirait la majorité de nos visiteurs québécois, c’était ‘tellement de fun’ ! Et surtout, tant d’agréables rencontres ! L’état d’esprit des bénévoles est tellement différent de celui qui règne dans le monde du travail – aider et occuper son temps libre de manière utile autant que pour faire des rencontres intéressantes, échanger et discuter, le bénévolat est un tel enrichissement humain et social que je recommande à tous. Le problème du salaire et des heures travaillées n’existe pas, c’est tout bénef et ce que l’on donne de soi, on le récupère décuplé. A faire à tout prix n’importe quand dans l’année – même si les festivals saisonniers sont véritablement le lieu de rencontre des étudiants motivés :)

Locus CaféC’est donc une belle tablée de 7 jeunes bénévoles qui s’est installée au Locus Café sur Main Street lors de cette soirée douce et tranquille de la mi-juin. 7 étudiants venus de tous les coins du monde, reliés par le bénévolat et la francophonie. Bien loin en France, on ne se doute pas du succès du français partout dans le monde ; quelle belle surprise que de retrouver ces jeunes gens de Chine, Bolivie, Québec et Ontario, tous parlant français et hyper motivés, autour de cet événement musical francophone ! Après 10 mois passés à Vancouver, c’est maintenant à moi d’orienter et de conseiller certains de ces compères francophones arrivés plus récemment… Passer de l’autre côté et accueillir après avoir été accueillie, une belle réalisation.

2 thoughts on “Les FESTIVALS D’ÉTÉ à Vancouver… du côté des bénévoles ! Première partie : 24e Festival d’Été Francophone

  1. Salut !

    Je ne peux que t’approuver ! J’adore mon stage passé en bénévolat à Fort Langley NHS. (Un lieu intéressant, soit dit en passant, surtout pour en apprendre un peu plus sur l’histoire de la Colombie Britannique et du Canada « en live » ;-) ), et c’est comme tu dis : le meilleur moyen de rencontrer des gens avec des intérêts communs.

    Bon, après ton article, je regrette un peu de ne pas être venue au festival francophone. Sur le coup, j’avais été déçue de voir que ce n’était que de la musique, mais c’est parce que je m’étais imaginé autre chose. Mais il y a plein d’autres choses à voir que je ne manquerai pas.

    Bonne continuation ! =)

  2. Bonjour Rebecca,
    Très heureux de voir que tu as passé de bons moments en tant que bénévole au Festival d’Été! Je suis en charge cette année de la coordonnation des bénévoles pour la 25ème édition du festival, nous venons tout juste de mettre en place un blog des bénévoles pour l’occasion. Nous aimerions que d’anciens bénévoles comme toi y partagent leur expérience, si tu es intéressée pour y contribuer au travers d’un article n’hésites pas à prendre contact avec moi par mail.
    A très bientôt !

Comments are closed.