Les FESTIVALS D’ÉTÉ à Vancouver… du côté des bénévoles ! Troisième partie : Le Folk Music Festival entre danse, musique, montagne et océan

VFMLittéralement. Un joli parc, un grand lac, les montagnes et l’océan en fond de tableau, un concert de plein air, des couvertures bariolées, une marée de gens assis, allongés ou dansant sur une sélection éclectique de musique folk –le tout pendant trois jours de pur délice musical et festif.

vancouver-folks-music-festival-jericho-beach-580x384‘Folk Fest’ comme on l’appelle ici, est un festival de plein air dont les huit scènes proposent toutes sortes de musiques folk, ethniques et auteurs-compositeurs. Ce qu’on appelle ‘folk music’ est une musique populaire traditionnelle inspirée de la culture locale. Aux Etats-Unis, les musiciens de folk reprenaient généralement les traditions musicales de l’Amérique des pionniers et des voyageurs. Puis la ‘folksong’ a connu un renouveau dans les années 1960 en gagnant en variété avec les influences rebelles du rock’n’roll et l’esprit contestataire de l’époque. Quelques grands noms seraient Bob Dylan, Leonard Cohen, Pete Seeger… Les chansons typiques parlent généralement des paysages, des routes de voyage et la difficulté de la vie de ces pionniers voyageant vers l’ouest…

IMG_2894Au Canada et plus encore sur la côte ouest, la ‘folk music’ est restée quasi intacte, aussi dynamique et déjantée qu’à ses débuts, avec en plus une influence Country venue des espaces ruraux des Prairies de l’intérieur des terres. L’histoire des pionniers est en effet plus récente à l’ouest que dans l’est et donc encore d’actualité dans les esprits. Le ‘Folk Fest’ est ainsi un événement typique de la région, qui célèbre pendant trois jours l’identité caractéristique de Vancouver autour de ces chansons ancrées dans la culture de la Côte Ouest. La vitalité de ce genre d’événement tombe sous le sens et plus de 30 000 visiteurs inondent ce site idyllique chaque année pour profiter de ce bon son entrainant, au bord de l’océan…

Security_CatEt bien-sûr, pour organiser le tout, 1200 bénévoles apportent leur aide et leur bonne humeur pour que chacun, spectateurs, staff et artistes, tirent le meilleur de cette expérience unique. Je crois bien que c’est le meilleur festival que j’aie fait –ultime en date comme en niveau d’intérêt, c’est mon chouchou de l’été ! J Pour ma dernière contribution auprès du monde bénévole de Vancouver, j’ai intégré l’équipe Sécurité du festival… Un T-shirt jaune pétant, un beau ‘SECURITY’ écrit dans le dos, un talkie-walkie et un casque avec micro –je ne le cache pas, tout ça me donnait un statut aux allures d’autorité que je n’avais encore jamais expérimenté. Sans rire, c’était génial. Mon job consistait à faire des rondes devant la scène principale, entre les spectateurs, les stands de nourriture et les artistes –ça aurait pu être pire (LOL), à faire éteindre quelques cigarettes (car au Canada fumer est interdit dans ce genre de festival), faire ranger les boissons alcoolisées qui se seraient échappées du pub (« Non monsieur, transvider sa bière dans une Thermos n’est pas plus autorisé »), répondre aux questions et gérer les éventuels différents entre les visiteurs, qui sont fréquentes quand la place au sol est limitée…

IMG_2901Eh oui, lorsque le festival a commencé le vendredi à 16h, on a eu droit au plus beau sprint de tous les temps ! Les gens étaient sur la ligne de départ depuis plusieurs heures : lorsque les portes du parc se sont ouvertes, ils se sont rués devant la grande scène ventre à terre avec leurs serviettes de plage pour réserver un emplacement pour la journée… une marée d’oiseaux avides de la meilleure place s’est déversée sur la pauvre pelouse qui a disparu en quelques secondes ! Bien évidemment, il arrive que les serviettes se chevauchent et alors là c’est la crise – bénévoles, à la rescousse ! StageCe genre d’incidents n’a pas été bien fréquent, les gens étaient surtout de très bonne humeur, détendus, toujours prêts à aller se déhancher sur la musique – « Eh la sécurité ? Puisque vous traversez la piste de danse, vous êtes obligés de danser pour passer ! » et toujours avec une boisson ou une gourmandise à la main (Mmmh les ‘queues de castors’ et les mangues sur brochette). Même à fond dans ma mission, j’ai vraiment pu sentir cette ‘vibe’ comme on dit, cette atmosphère totalement hippie et hors du temps qui nous enveloppe tout entier. Nature de rêve, montagnes, océan, soleil de plomb, ciel d’azur sans un nuage, musique décalée, danse au feeling, couleurs vives, pieds nus, herbe foulée, tatouages par ci par là et plumes dans les cheveux… Moi je dis oui. C’est difficilement quelque chose qu’on décrit ou qu’on explique, c’est de toute façon incomplet par rapport à la richesse de ce qu’on vit sur cette West Coast… Déconnectés.

IMG_2955Et ça ce n’est que le jour. Lorsque la nuit tombe, le festival continue. Par bonheur, le samedi soir, mon créneau de mission se terminait à 22h, pile poil pour le début du concert que mes amis canadiens m’ont absolument interdit de louper, The Cat Empire ! Et en effet, c’était vraiment super : le groupe est australien et mélange joyeusement des influences jazz, rock, ska, funk, latino et reggae –un beau patchwork musical qui déménage ! (Et pour info, ils passent en concert à Paris au mois de Novembre… Un petit air de Vancouver soufflera sur notre automne parisien !) Ce fut donc une très folle soirée, avec de la bonne musique, des muffins et des macarons de reste de notre ‘cantine’ des bénévoles, et des amis formidables. Le festival, c’est autant pour les visiteurs que pour les petites mains qui en assurent le bon déroulement…

IMG_3018Vers la fin du concert, se faufilant entre les gens, un serpent de lanternes chinoises a fait tranquillement son chemin parmi les spectateurs. Des dragons, des poissons, des bateaux, des animaux mythologiques et des fleurs se promenaient au-dessus de nos têtes : le spectacle était parfaitement magique. Les bougies à l’intérieur des lanternes en papier donnaient une lumière douce et apaisante dans la nuit toute noire tombée sur les montagnes et l’océan juste derrière. On était un peu comme dans un rêve, dans un monde irréel auquel on ne s’attendait pas à accéder ce soir-là. Le festival si dynamique la journée s’endormait paisiblement aux délicatesses de cette culture chinoise que l’on ne finit jamais de découvrir…

IMG_2898Et pour couronner le tout, la soirée post-festival du dimanche soir réservée aux bénévoles ! Un groupe de musique s’étant produit lors du festival est revenu jouer en ‘live’ spécialement pour nous dans un très beau nightclub du centre-ville, le temps d’une soirée complètement extravagante. De superbes moments, de merveilleux amis, une alchimie un peu magique… Merci le Folk Fest, merci Vancouver, mon dernier festival au sein de cet environnement presque irréel a été parfait.