Avant-propos

Ça y est. Le coup de pistolet annonçant mon départ pour un nouveau monde (Le Nouveau Monde exactement vous verrez) vient d’être tiré. Poser les yeux sur mon affectation de Troisième Année m’a permis de souffler dans l’origami pour lui donner sa forme en relief. La carte du Canada passe enfin en 3D. Je m’explique.

Dans le cursus des Sciences Pistes (c’est ainsi que nous désignons les élèves de l’IEP de Paris), la 3A est un mythe : il s’agit d’un gigantesque voyage d’une année scolaire entière au sein d’une université partenaire dans le monde entier. Je ne vais pas préciser que les cours auront à partager la vedette (je n’ai rien dit). Evidemment, la destination de cet eldorado personnel nous trotte dans la tête depuis l’entrée à l’Ecole… et pour moi, devinez quoi : ce seront les caribous ou rien. Eh bien aujourd’hui je peux le dire… ce sont les caribous.

Avant tout, les présentations : moi c’est Rébecca, je vis depuis que j’y suis née à Rueil-Malmaison, en région parisienne, au nord-ouest de la belle capitale où je fais mes études à Sciences Po. Entrant en 3A, j’ai donc (bientôt) 20 ans, et ma vie va prendre un quart de tour sur ce continent tout neuf…

Bienvenue donc en Colombie Britannique, à la découverte de son immensité, sa nature, sa majesté… et de ses étudiants ! L’université qui m’ouvrira ses portes à la rentrée est Simon Fraser University, un magnifique campus à l’américaine bourré de jeunes étudiants venus du monde entier, situé dans le Grand Vancouver, entre mer et montagne.

Pourquoi donc partir si loin me direz-vous ? Et toucher à l’extrémité ouest de notre planisphère européen ? L’envie. Le goût de l’ailleurs, le désir de nature, de vert et d’air pur, d’espace et de liberté, le plaisir d’en prendre plein la vue, de se sentir minuscule face aux éléments. Penser, bouger, grandir. Une volonté de rencontrer et d’apprendre, de reconsidérer ses vues, les enrichir au contact des autres, qui eux voient le monde en miroir de nous et centrent leur planisphère autrement.

Humour et modestie seront les maîtres mots de ce blog, qui vous amènera sûrement à sourire devant mes découvertes (ou déconvenues, ha !), l’organisation de mon séjour et de ma nouvelle vie sur le campus, mes gaffes et autres réjouissances, des bons plans éventuels, mes kiffes et mes pas-kiffes, des recettes (viables ou pas mais ça je ne le dirai qu’après)… Bref, tout ce qui pourrait vous inciter à sauter dans le premier avion et courir me rejoindre, ou simplement à me suivre sur Vancouver Chrono, dans ce superbe endroit plein de belles promesses…

En espérant vous avoir rendus curieux, je vous dis à très bientôt pour le début de mes aventures !

12 thoughts on “Avant-propos

  1. Bonjour, j’aime beaucoup ton blog.
    Et il se trouve que je vais me rendre à Vancouver pour le mois de Juin prochain.
    Je vais regarder ton blog régulièrement alors.

    Et si jamais tu fais du couch surfing, moi ça m’intéresse.

    • Bonjour Guillaume,
      Je te remercie beaucoup pour ton commentaire et je confirme que ton choix de partir à Vancouver est le bon ! C’est une ville formidable, pleine de surprises. Par contre, en juin, je serai partie de Vancouver car mon semestre se termine fin avril. Mais je pense que tu n’auras pas de mal à trouver un hôte, les canadiens sont très accueillants. Bonne chance pour ton voyage et à bientôt !

  2. Bonjour Rebecca,
    Ton blog est super intéressant et donne vraiment envie de voyager !
    Je serais en terminale ES l’année prochaine et mon envie serait d’intégrer un IEP. Je souhaitais avoir plus de renseignements sur la difficulté à réussir le concours commun, à entrer en IEP et aussi si une fois entrée dans un IEP, savoir si les cours sont à la hauteur et restent intéressants.
    Merci d’avance.
    Et bonne continuation ! ;)

    • Bonjour Marie,

      Je te remercie beaucoup de ton commentaire, j’espère que chacun pourra à un moment donné, profiter de ce type d’expérience dans un pays étranger !

      Concernant ton souhait d’intégrer un IEP, de mon point de vue tu fais un très bon choix. Le concours pour Sciences Po Paris est un beau challenge et demande généralement une bonne préparation. Toutes sortes d’options existent pour cela, et certaines préparations se font en parallèle de la Terminale, donc il faut se renseigner de bonne heure. Sinon, il est aussi possible de passer les concours pour les IEP de provinces, dans les campus délocalisés rattachés à Sciences Po. Cela fait un certain nombre de concours à passer, mais si ton souhait est de rentrer dans un IEP cela vaut le coup !

      Une fois rentrée, les trois premières années sont assez générales, et offrent une panoplie de cours en sciences sociales assez extraordinaire, économie, science politique, droit, histoire, sociologie et bien d’autres… Les cours magistraux sont donnés généralement par des personnalités dans le métier et de haut statut. Les cours que j’ai eu la chance d’avoir à Paris étaient vraiment intéressants, très pointus et de grande qualité. Le choix de cours est immense et peut désorienter un peu au départ, mais quelque soit le cours que l’on choisit, on n’est généralement pas déçu, chaque sujet étant traité avec rigueur et intelligence.

      Ensuite, les deux dernières années sont consacrées au Master, donc cette fois on choisit un domaine d’étude particulier et on rentre dans les détails. Je ne peux pas t’en dire plus à ce sujet, car je commence en septembre !

      Dans tous les cas, l’IEP de Paris est un vrai régal et si tu as la chance d’y être acceptée, tu ne le regretteras pas ! D’autant que la 3ème année à l’étranger est un vrai bijou à vivre !

      Bon courage pour la terminale et bonne chance pour l’après-bac, tu verras, c’est un monde complètement nouveau !

      A bientôt,
      Rébecca

  3. Hello Rebecca !

    J’ai découvert ton blog il n’y pas longtemps et je l’ai lu d’une traite .. Je compte partir 6 mois ou plus a Vancouver et plein de questions me viennent à l’esprit : notamment le fait de … l’ennui.
    Voui, bizarrement j’ai lu plusieurs témoignages de personnes attestant que Vancouver était assez inactif en soirée, donc pas beaucoup de sorties « fêtardes » dans le centre, moins bouge-bouge que Toronto ..
    Du coup je voulais connaitre ton point de vue et si jamais on peut se parler en « privé » ce sera p-e plus simple, j’ai laissé mon adresse (:

    Merci a toi pour tt ces informations ^^

    • Hello Marie,
      Merci pour ton message, ça fait très plaisir d’être lue ! :)
      Pour répondre à ta question directement, je n’ai pas du tout été confrontée à l’ « ennui » comme tu dis. J’étais étudiante en échange pendant 8 mois donc déjà les cours et le travail me prenaient pas mal de temps, et puis nous sortions assez régulièrement en ville avec mes amis et mes coloc.
      Puis j’ai passé l’été à Vancouver, à faire du bénévolat en tout genre. Je n’avais donc pas de job routinier mais jamais je n’ai eu un été aussi rempli ! Comme je le disais dans un de mes articles, le bénévolat est super valorisé et l’occasion d’une multitude de rencontres qui t’emmènent inévitablement à sortir pour retrouver tes nouvelles connaissances. Le mieux est d’avoir la chance de rencontrer des canadiens de là-bas qui eux, connaissent les bons coins de Vancouver. Les festivals de musique et de danse sont le top pour les sorties et les rencontres. Certes il y a la fameuse Granville Street avec ses nightclubs un peu déjantés peuplés de minijupes et de hauts talons, mais il y a aussi Gastown et Kitsilano, quartiers très animés la nuit. Après, en comparaison de Toronto je suppose que Vancouver est plus calme, sans aucun doute. Mais moi ça ne m’a pas posé problème, j’ai toujours trouvé à m’occuper, il faut juste chercher un peu. Et puis à Vancouver, il y a cette espèce de communion avec la nature, cette relation avec l’environnement alentours qui est tellement prégnante que -certes, faire la fête est une chose- mais plonger dans la nature et se perdre dans les contemplations de ces paysages montagneux et océaniques en est une autre que nous connaissons beaucoup moins bien et qui pourtant vaut le détour. Donc oui, tu trouveras des endroits sympas pour faire la fête, surtout si tu te fais aider par les locaux, mais donne-toi aussi la peine de découvrir l’identité caractéristique de Vancouver, à savoir sa nature digne des plus belles cartes postales :)
      N’hésite pas à me contacter et à donner des nouvelles, Vancouver est un sujet intarissable ;)
      Rébecca

      • Merci beaucoup beaucoup pour cette réponse bien complète !!
        Le côté nature est ce qui m’attire énormément (d’où le fait que je voulais éviter Toronto plus que possible …) !
        En tout cas j’hésitais entre 2/3 villes et en lisant ton blog j’ai senti un tel enthousiasme et un tel amour de la ville que j’avais envie de m’envoler de suite !!

        Il n’y a plus qu’à …
        D’ailleurs j’ai vu que tu avais habité sur le campus SFU, mais je n’y aurais pas le droit, ne partant pas dans le cas d’un cursus universitaire.
        Pour trouver des colocations (ou logement seul, mais moins intéressant je pense) que conseilles-tu ? Est-ce facile ?

        Je pensais utiliser « Craigslist », mais dans le cas où cela ne donne rien, je me demandais si une fois sur place (par exemple louer une chambre dans une « auberge de jeunesse » pendant 2-3 semaines) il était easy de trouver sa p’tite coloc ?

        Merci encore et promis après je ne t’embête plus (:

        • Bonjour Marie,

          Vraiment super que tu sois tellement motivée pour partir pour Vancouver ! Côté nature, tu pourra faire le plein de bon air, de superbes paysages… et si tu es chanceuses de belles photos d’ours et autres animaux sauvages :)

          Concernant le logement, oui, la colocation se fait beaucoup à Vancouver entre étudiants. C’est la pratique la plus commune, et les gens voyageant beaucoup, ça tourne assez vite. Je pense donc (mais je n’ai pas expérimenté) que commencer en auberge de jeunesse peut être une bonne option en attendant de trouver sa coloc. Un truc qui est très pratique, si tu as Facebook, c’est le groupe du Centre Francophone de Vancouver, qui s’appelle le « Guide du Croutard ». Les gens y posent toutes leurs questions, partagent leurs idées, conseils, proposent des trajets en voiture, postent des offres de logement… y compris les coloc (beaucoup même) ! Bref, c’est un groupe d’échange de bons procédés entre francophones qui te sera très utile pour trouver ton logement. Surtout n’hésite pas à aller y faire un tour !

          J’espère que tout va bien se passer, mais je ne me fais pas beaucoup de souci ! ;)

          Bon courage et bon voyage !

          A bientôt,

          Rébecca

  4. Salut Rébecca,

    J’ai découvert dans blog pendant les vacances d’été en faisant des recherches pour ma 3A! Tes expériences vécues au Canada ont confirmées mon choix de vouloir partir au Canada. Je suis actuellement étudiante en 2ème année sur le campus de Nancy de Sciences Po. Pour pouvoir partir en dehors de la zone Europe, il faut que je rédige une lettre de dérogation. Mon projet est de suivre des cours d’urbanisme. Vancouver semble une bonne destination pour ces études puisque la ville a placé le développement durable au sein de sa politique d’urbanisme (connais tu encore d’autres arguments forts pourquoi faire de l’urbanisme à Vancouver? c’est pour ma lettre de dérogation ;) ). Simon Fraser University propose des cours de sociologie d’urbanisme qui ont l’air intéressant. As-tu entendu parler de ces cours?

    Merci d’avance,

    Anna

    • Bonjour Anna,

      Je suis ravie que mon blog ait pu t’être utile ! Comme tu as dû le voir, Vancouver a été un vrai régal pour mon année de 3A, particulièrement pour l’été qui l’a suivi :)

      En effet, Vancouver, déjà une ville plutôt récente comparée à notre Vieux Continent, a été bien remaniée pour les Jeux Olympiques de 2010. Le village olympique a dynamisé toute une partie de la ville qui est maintenant dédiée au sport, avec des stades superbes, une balade piétonne le long de l’eau et des infrastructures modernes et de qualité. Une troisième ligne de « skytrain » (le métro de Vancouver) a aussi été construite à l’occasion des JO pour relier l’aéroport au centre ville : c’est véritablement une avancée clé pour la ville. le système de bus est fluide et très ponctuel. Bref, oui Vancouver, c’est génial.

      En ce qui s’agit des cours d’urbanisme, SFU est bien, mais pour ce domaine spécifiquement, je te conseillerais plutôt UBC qui, pour le coup, a vraiment un département d’urbanisme très riche. Une amie y a passé son année en urbanisme et en était enchantée.

      Concernant la dérogation, si c’est vraiment Vancouver que tu souhaites, surtout n’hésite pas et vas-y à fond, mais pour avoir eu les témoignages d’étudiants dans le même cas (du campus du Reims ne voulant pas aller en Amérique du Nord), cette procédure est assez laborieuse et a des chances réduites d’aboutir. Je ne veux pas te décourager, au contraire, mets-y tout ton coeur, mais n’oublie pas ce côté technique un peu délicat.

      Dans tout les cas, bonne chance et bonne année de 3A – où que tu ailles en définitive, généralement c’est une année de pur bonheur ! :)

      A bientôt,

      Rébecca

  5. Bonjour ,

    Je me nomme Sandra et je trouve votre blog vraiment super. Votre blog me permet de découvrir le Canda et de réduire mes craintes quant à étudier là-bas. J’aimerais savoir si il était possible d’avoir votre mail afin de vous poser des questions relative à votre parcours professionnel.
    En effet , je souhaiterais étudier au Canda mais j’ai diverses appréhensions concernant l’ambiance au Canada, la personnalité des Canadiens (leurs manière de vivre , leur conception de la vie) ainsi que le niveau de langue requis (je suis très mauvaise voire ….en anglais voir nulle! ) . Or , l’anglais est UN passage obligé pour Science Po Paris que j’aimerais tenter niveau Master en échange universitaire également.

    Je vous remercie de vos réponses et de vos conseils.

    Cordialement ,
    Sandra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>